top of page
  • Photo du rédacteurChristian

Etape 9: Auxerre - Cravant

La nuit a été bonne. Les pieds ont séchés mais les deux ongles arrachés hier soir sont encore douloureux. Je m'empresse de les enrober bien comme il faut en espérant qu'il ne me fasse pas trop souffrir aujourd'hui. Je descends prendre mon petit déjeuner. J'étais en train de finir lorsque deux jeunes femmes et un jeune homme me rejoignent dans la cuisine. Ils sont tous les trois Hollandais et cyclistes. Il arrivent des Pays Bas d'où ils sont partis il y a quelques jours et envisagent de rallier Compostelle. Ils y seront bien avant moi, à raison de 80 à 100km par jour...ça fait une sacré trotte même en vélo. Mais ils ont l'air plutôt sportifs...

Je termine mon déjeuner pour me mettre en route sans tarder.

...

En fait, le chemin a été douloureux, pas amusant de marcher dans ces conditions. Je n'arrive pas à assouplir ces chaussures et tant que j'aurais encore les orteils dans cet état, je ne n'apprécierais pas ce parcours et ne profiterais pas vraiment des paysages et des moments de délice que sait procurer le Chemin. Ma décision est prise, je rallie Vézelay puis je rentre à la maison soigner mes pieds. Je repartirais quand ça ira mieux. Peut-être directement du Puy pour garder le planning initial. Tant pis pour la Via Arvernia, j'aurais l'occasion de la reprendre plus tard.

Encore une fois, j'ai beaucoup suivi les bords de l'Yonne afin de rester à plat et éviter les montées et surtout les descentes. Je n'ai pas trop observé le paysage, la proximité de l'eau suffisant à me procurer un peu de zénitude, juste assez pour éviter d'arrêter de marcher.

L'arrivée au camping du Rû du prè fut interminable malgré la distance plutôt raisonnable, une vingtaine de kilomètres. Le propriétaire n'est pas présent mais un rapide coup de fil et il m'indique la roulotte qu'il m'a réservé et me signale qu'il sera là dans un petit quart d'heure.

Je prends possession de mon logis insolite et m'empresse de me doucher pour soigner mes pieds au plus vite. Retirer les chaussures ne m'a jamais paru aussi indispensable et ne m'a jamais apporté autant de soulagement... c'et vraiment pas joli du tout tout ça... donc je file au bloc sanitaire à l'entrée du camping et en ressort tout propre. Bain de daquin et séchage au soleil. Il fait chaud, j'en profite pour faire ma lessive et étaler mon linge à sécher au soleil.

Entretemps, le propriétaire est arrivé et après les formalités d'usage, il me propose de passer ma commande pour le repas du soir. Ensuite, vite sur le lit pour une bonne sieste.

La piscine est en marche mais j'avoue que je résiste à l'envie de me tremper entièrement car je ne me sens pas trop d'aller baigner mes orteils dans cette eau... soyons sérieux et résistons ! Vers 19h, je m'approche du coin repas et prends place dehors pour ce diner frugal mais toutefois, bien reconstituant. Une heure plus tard, je suis de retour dans la roulotte et entame assez vite ma nuit.

Plus que deux étapes avant Vézelay, je vais le faire !!

A demain pour la suite...



5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2 Post
bottom of page