top of page
  • Photo du rédacteurChristian

Etape 27: Contaut - Maubuisson

Ah enfin, une très belle journée du début à la fin. Un soleil magnifique avec un superbe ciel bleu. Encore un peu de fraicheur le matin, 8° ce matin au réveil selon la dame Denys qui m’accueillait. J’ai eu droit à un bon petit déjeuner avec un café tout frais, enfin non chaud mais frais du matin… quelques bonnes tartines beurrées avec une confiture maison à la prune, des prunes du jardin. Elle fait tout elle-même cette brave dame malgré son âge, elle est d’un dynamisme à faire pâlir un randonneur matutinal… Bref après le petit déjeuner, j’ai eu les recommandations d’usage pour le trajet et me suis lancé de bonne heure et de bonne humeur. Pas encore 8h et déjà en marche !!

Je me retourne pour prendre en photo la maison où je viens de passer la nuit. Simple, mais un accueil superbe. Et malgré la quasi-surdité de mon hôtesse, nous avons bien échangé. Bon j’ai la voix un peu éraillée en partant mais le plaisir de discuter n’a pas de prix.

Sur le temps du préchauffage du randonneur, j’aperçois un bâtiment en bois, surmonté d’une croix qui me semble être une église. Surprenant comme bâtisse.

Un premier tronçon sur du bitume mais une route plutôt déserte à cette heure et cette période de l’année, bien ombragée. Il fait presque frais et je suis bien avec mes deux épaisseurs de vêtement. Je remarque sur le bas coté de la route, des zones humides qui indiquent que nous ne sommes pas bien loin d’un lac. Premier tronçon de plusieurs kilomètres avant que le chemin ne prenne une tournure plus rupestre.

Montée de sable sur les dunes de la forêt dunaire qui environne le bourg. Un parcours assez long mais moins pénible que la veille avec quelques montées et descentes mais somme toute assez facile. Peut-être est-ce le début du trajet et je me sens plus en forme… Les dunes c’est un peu comme un tas de sable, ça fait des vagues, un peu comme une succession de petites vallées. Là, tout en haut, on n’arrive pas à voir, par-dessus la végétation, le beau paysage aperçu hier. Qu’à cela ne tienne, j’avance d’un bon train et d’un air guilleret, d’autant que le soleil darde à travers les branches des arbres et c’est superbe.

Et puis… le lac… superbe, immense ! Je vais le contourner tout le reste de la journée. Là je le vois du haut des dunes, j’admire !

A la croisée de la piste cyclable que je suivais depuis un moment et du nouveau chemin que veut me faire prendre GPS, je choisi cette fois-ci de ne pas le suivre, je reste sur la piste cyclable même si un panneau d’information indique que cette dernière n’est pas accessible aux vélos, car déformée. Super ! je vais avoir une piste cyclable à travers la forêt pour moi tout seul. Même si elle est en mauvais état, c’est nettement mieux qu’un chemin de sable…

Ce tronçon du parcours m’amène au niveau du lac après une longue descente. Et là, je débouche sur une petite plage dans la forêt, pour moi tout seul ! Ideal pour le repas du midi car 11h30 sonne à mon téléphone… Il fait faim ! Je m’installe donc avec la nappe écossaise et me je me mets à l’aise. Je retire les deux épaisseurs du haut, les chaussures, les chaussettes, le pantalon. Je fais sécher au soleil parce qu’il faut dire que j’ai bien trempé tout ça en transpirant vaillamment dans ma marche alerte du matin.

Et donc avant de manger, si j’allais faire trempette … oui mais je vais pas défaire le sac pour extirper mon maillot de bain… allez hop, personne en vue, de toute façon, je n’ai pas croisé âme qui vive depuis ce matin et le lac est étal, la forêt subira ma tenue d’Adam pour une baignade dans l’eau plutôt fraiche du lac… Et c’est un vrai bonheur après avoir chauffé toute la matinée, cette eau fraiche fait un bien fou !

Je me sèche au soleil puis me sustente frugalement car je n’ai pas pu acheter un en-cas ni hier ni avant de partir ce matin. Ce sera petits gâteaux secs, une pomme du jardin de madame Denys et quelques fruits secs avec des amandes. Vite avalé, je m’allonge au soleil pour une sieste de bien trois quart d’heure. Puis re-baignade pour prendre la fraicheur avant la chaufferie de l’après-midi. Il faut dire que le soleil commence à bien donner maintenant. J’appréhende les journées d’été à venir !!

Je me rhabille rapidement avec les vêtements qui ont séché au soleil. Je rechausse les chaussures et allons-y pour la seconde partie du trajet. Il ne me reste moins de deux heures de marche car j’ai bien avancé ce matin.

Superbe périple tout le long du lac en suivant une piste cyclable qui n’en a que le nom en effet. Passablement délabrée car plus du tout entretenue. Ces sentiers sont maintenant réservés aux randonneurs à pied.

J’arrive près d’une base nautique avec plusieurs structures de loisirs. J’aperçois un bâtiment UCPA où s’agitent plusieurs personnes. Surement en vue de la préparation de la saison qui devrait commencer sous peu. Je m’approche car je dois remplir ma gourde quasi-vide. Bon accueil, un robinet derrière la bâtisse. Je remplis ma gourde et repars pour le tout dernier tronçon.

Là encore, un superbe sentier avec des vues magnifiques sur le lac, qu’il faut tout de même mériter par quelques montées et descentes mais quel plaisir des yeux. On est en zone plus peuplée et ça se voit tout de suite. Je croise de plus en plus de gens sur ce chemin qui vont à la plage ou simplement se promène. J’arrive enfin en vue de Maubuisson que j’aborde par une place avec plusieurs bar restaurants. J’en avise un et je me jette sur une chaise après avoir déposé mon sac bien sûr. Je commande un bon Perrier que j’avale d’un coup, puis un second que je prends le temps de déguster en admirant la plage devant moi. Une activité de station de plage qui commence timidement à s’activer. Dans un mois, ce sera une tout autre samba !!

Après cette pause, je rendosse le sac et m’en vais vers le logis de ce soir. Aie… personne ! Je téléphone, pas de réponse. Je laisse un SMS, rien… Une heure plus tard, le propriétaire m’appelle en m’annonçant son arrivée sous cinq minutes. Je vois donc Jeff (de Brugge… si si… il est Belge de Louvain !) arriver en rush. Travaillant sur son autre maison, il n’avait pas vu mes messages. Il m’installe et repars aussi-sec.

Me voilà au sec, douché et à rédiger ce post…

J’espère que ma prose n’est pas par trop ennuyeuse. J’ai l’impression que c’est très répétitif mais en même temps, chaque jour apporte son lot de nouvelles découvertes. Et puis je me dis le matin que au moins, je ne referais pas les difficultés de la veille… je vais chaque jour en avant !!

Bon je ne vous ai pas parlé de mes pieds aujourd’hui. C’est une bonne nouvelle !

Bonne lecture à tous et à demain …



46 vues3 commentaires

Posts récents

Voir tout

3 Comments


Veronique Trolet
Veronique Trolet
May 27, 2021

Ouah Christian ! Restes sous le charme de cette magnifique journée ensoleillée 😎 qui te fait pousser des ailes , tu ne marches plus , tu voles maintenant ! Tu retrouves ton âme d’enfant avec cette baignade dans ce joli lac bleu et une sieste en plein air rechargeant tes batteries avec les énergies du mois de mai. Tu n’as plus qu’une envie : continuer ! beaux rêves et bon repos à tes pieds bisous 😘 bisous

Like

Morgane Travers-Trolet
Morgane Travers-Trolet
May 27, 2021

Tes photos respirent le calme avant le rush des vacances ! Ca doit etre agréable aussi de profiter de ces endroits encore déserts, car le repos ne serait certainement pas le meme si tu avais tous les vacanciers avec toi (et je ne te parle pas de la baignade dans le lac qui se serait passé différemment ;) Bonne soirée

Like

Jeannine Travers
Jeannine Travers
May 27, 2021

Quelle belle journée aujourd'hui tu as vécu en parcourant ton chemin, toujours différent, tout comme tes commentaires qui ne sont pas répétitifs car on te suit en photos,. j'ai l'impression de vivre cette route avec toi (sans quitter la maison 😋 et parfois je me dis que c'est bien dommage. En tous cas, tu as lancé la graine de la découverte et ce sera à notre tour de nous lancer ....plus tard car nous ne sommes pas préparés!

Mille merci du partage et bon courage à toi sur les routes de France (pour l'instant).

Bises

Like
Post: Blog2 Post
bottom of page