top of page
  • Photo du rédacteurChristian

Etape 41/42/43: Capbreton - Irun

Comme je l’ai expliqué dans le post précédent, les trois dernières étapes du chemin français se feront en train. Je dois passer la frontière espagnole avant l’expiration de mon test PCR aujourd’hui.

Ce matin donc, je me réveille comme d’habitude vers 6h pour retomber sur mon oreiller jusqu’à 8h. Mon bus n’est qu’à 9h48, ce n’est la peine de me jeter hors du lit pour ensuite tourner en rond.

Je prends donc mon temps, douche, habillage, fin du package du sac à dos et à la cuisine pour le petit déjeuner. J’en profite pour préparer mon casse croute de midi avec les restes de mes provisions. J’apprécie le cadre de ce petit jardin intérieur même si ce matin, la brume masque le soleil et rafraichi l’atmosphère.

Je fais un dernier tour de la chambre et je quitte la Maison des apôtres pour aller prendre mon bus. C’est à deux pas, près de l’église. Comme j’ai un peu de temps, je rentre la visiter. Je ressors et m’approche de l’arrêt de bus. Horreur !!! Pas de bus le dimanche… pourtant, je jurerais avoir vu un horaire pour le 13 juin, aujourd’hui… encore un excès de confiance…

Bon, alors comment rallier la gare de Labenne ? Un taxi ? J’en appelle trois et m’entends signifier qu’aucun n’est disponible. En désespoir, j’appelle le gérant de la maison pour lui demander de me conduire à la gare, ce qu’il accepte immédiatement. Ouf ! Encore un petit coup d’adrénaline. Ce n’est surement pas le dernier…

A la gare j’attends mon train qui est annoncé avec quinze minutes de retard. J’attends et commence ce post. Tout à coup, l’agent SNCF du guichet me signale que mon train est à quai à l’heure initiale… heureusement qu’elle me le dit, je n’avais pas entendu le train arriver et il n’a pas été annoncé… je cours donc pour sauter dans le premier wagon. Encore un petit coup de froid rétrospectif ! Décidément …

Trajet omnibus, arrêt toutes les trois à quatre minutes dans les petites et grandes gares de la côte basque française, Boucau Bayonne, Biarritz, Guetary, St Jean de Luz, Les deux jumeaux. Arrivée à Hendaye… Le paysage défile par la fenêtre du train, c'est un TER, vitesse réduite, j'ai donc la possibilité de prendre quelques photos. On voit la mer par moment et les belles vagues qui font la renommée de cette côte. J'aperçois la cathédrale de Bayonne et ses deux flèches ressemblant à celles de Quimper ou d'e Chartres. Un cycliste, croisé sur le chemin plus tôt, ancien pèlerin, m'a dit que la cathédrale de Bayonne est un incontournable du chemin... ce sera pour une autre fois. Il me faudra revenir.

De Hendaye je rallie Irun à pied et en trois quart d’heure de marche je me trouve au pied de la pansion Gema, lieu de mon hébergement de la journée. Je n’ai pas vu l’ombre d’un Guarde Civil ni d’un douanier espagnol. J’ai traversé le pont enjambant la Bidassoa et marquant la frontière franco-espagnole sans que quiconque me demande un test PCR de moins de soixante douze heure…

Hola, je suis en Espagne, prêt pour le deuxième volet de mes aventures pérégrines, 42 étapes en territoire Ibère. En Pays basque tout d’abord pour une dizaine de jours puis plus à l’ouest encore jusqu’à Santiago… mon Graal !

Demain commence la vraie difficulté, fini les étapes de plat, voici venir la montagne. Comme dans le tour de France, on va voir les vrais grimpeurs… pas les sprinteurs qui foncent tête baissée vers l’arrivée quitte à arriver trop tôt !!

Le dénivelé bien marqué sans être non plus du hors catégorie, va peser sur mes cuisses. Heureusement depuis le départ, j’ai pu « surement » perdre un peu de poids et surtout prendre du muscle. Cela devrait m’aider à me hisser en haut des cols et des collines que je vais devoir affronter…

A demain pour le récit de cette première étape en Euskadi !



34 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment


veronisue.trolet
Jun 13, 2021

Holà beau pèlerin bien musclé ! Prêt pour le deuxième volet de ton expédition sous le soleil espagnol ? Je te souhaite beaucoup de courage et aussi n’oublie pas de boire de l’eau. Allez je te laisse t’endormir au son des trains puisque tu dors près de la gare. Bisous 😘

Like
Post: Blog2 Post
bottom of page