top of page
  • Photo du rédacteurChristian

Etape 23: Saujon - Royan

Petite étape aujourd’hui, seulement 14 kilomètres à parcourir pour rallier Royan et ainsi terminer le chemin Charentais. Aussi, je prends mon temps ce matin et me lève un peu plus tard qu’à l’accoutumée. Petit déjeuner sans excès, pas la peine de prendre trop de réserves… et me voilà fin prêt.

Avant de me lancer sur le chemin, je fais un détour par l’église située juste à coté de mon hôtel. Photos sans perturber les laïcs déjà empressés à préparer la messe de ce dimanche de fête su Saint Esprit… Un bonjour, un encouragement au pèlerin et je ressors.

Puis je découvre que je suis dans une ville thermale… si au centre du village, un bâtiment abrite des installations thermales. La spécialité étant les troubles neurologiques et post traumatiques, point besoin de sources d’eau ferrugineuse ou soufrée, beaucoup de zénitude et de bons spécialistes doivent faire l’affaire. Ceci explique aussi pourquoi l’hôtel semblait bien rempli alors que nous ne sommes qu’à 10 minutes en voiture de Royan.

Me voilà donc lancé sur la route, sans poncho, si si… aujourd’hui est un jour sans pluie ! Ho, j’ai bien eu une angoisse car un énorme nuage dans les gris très foncés s’avançait dans la direction que m’indiquait l’ami GPS. Heureusement, il a eu la bonne idée de me faire virer à gauche avant que cela ne dégénère. Donc poncho resta bien rangé dans sa poche tout le trajet.

Ce fut assez rapide, à peine 3 heures de marche et un peu de tout. De l’asphalte sur de petites routes, des sentiers, des sous-bois, du plein champ, bref un joli florilège de mes parcours précédents. Pas désagréable, pas de grosse montée ni forte descente, un parcours sympa pour un dimanche de Pentecôte.

Je me prends à jouer à la vache… après tout, elles m’ont bien encouragé dans la première partie de mon chemin, je peux bien leur renvoyer l’ascenseur en mimant leur activité principale après le broutage… le passage de train !

A travers champs, un très gros tas de foin… l’envie me prends d’aller m’y rouler dedans pour une petite pause… mais allez savoir, je pourrais m’y piquer, imaginez que je tombe sur l’aiguille que l’on recherche depuis la nuit des temps …

Enfin, j’arrive en zone urbaine. Pas des plus agréable parce que je dois supporter la fumée des pots d’échappement. D’autant qu’il y a affluence aujourd’hui. Pourtant c’est un dimanche de fête… mais il fait grand soleil et après le confinement, la vie semble reprendre de manière surexcitée… Tant mieux d’un côté.

Après deux montées longues et salées et deux descentes pas moins raides, j’arrive sur le bord de mer. J’aperçois un drôle de bâtiment au loin, assez massif mais en forme de clocher d’église. J’apprends par la suite qu’il s’agit de Notre Dame de Royan, une cathédrale moderne toute de béton, faite. Elle s’impose dans le paysage de manière assez improbable voire agressive. Bizarre.

Je me rends à mon hôtel qui malheureusement pour moi ne reçoit qu’à partir de 15h… Je dois donc patienter jusque là avant ma douche et le lit pour m’allonger. Qu’à cela ne tienne, comme c’est l’heure de déjeuner, je m’offre en ce jour de fête, un petit restaurant en bord de mer. Une fois n’est pas coutume. Je déguste le steak-frite que me propose le serveur avec délectation et gourmandise. Une tarte aux pommes avec une boule de glace en dessert, le café et l’addition… je vais grever mon budget !! Tant pis, je trouve que je le mérite bien… n’est-ce pas ? Merci…

Après cela, il n’est toujours pas 15h, alors je me décide à aller m’allonger sur la plage, les pieds nus dans le sable pour un petit roupillon, au soleil, sous mon beau chapeau de pèlerin. Et ça marche plutôt bien.

Ça y est, l’heure est arrivée. Je peux prendre ma chambre et filer sous la douche avant de poursuivre ma détente en rédigeant ce post.

A l’étape suivante, je débute le chemin Aquitain sur les terres d’Aliénor, en traversant la Gironde…

A demain donc !



46 vues4 commentaires

Posts récents

Voir tout

4 commentaires


Veronique Trolet
Veronique Trolet
23 mai 2021

Savoure le chemin pour arriver à ton objectif et ( aussi un steak frites de temps en temps). Très belles photos merci bisous 😘

J'aime
Christian Trolet
Christian Trolet
25 mai 2021
En réponse à

Eh bien je crois que ce steak-frites m'est tombé sur le pied gauche... vu le mal ce chien que j'ai depuis la nuit dernière... on ne m'y reprendra pas avant longtemps ... snif !

J'aime

Morgane Travers-Trolet
Morgane Travers-Trolet
23 mai 2021

De la diversité de paysages, du soleil, et un Resto à la plage, cette étape m’a l’air bien sympathique! Profites en bien pour te reposer pour la suite du trajet!

J'aime
Christian Trolet
Christian Trolet
23 mai 2021
En réponse à

Coucou Morgane merci pour le commentaire. Je t'avoue que mon moment préféré de la joirnée ça a été le steack-frites.. 😁

J'aime
Post: Blog2 Post
bottom of page