top of page
  • Photo du rédacteurChristian

Etape 15: Saint Michel le Cloucq - L'ile d'Elle

La soirée a été agrémenté d’un bon repas préparé par mon hôtesse. Je le prends seul dans la salle à manger, Covid oblige. Les autres hôtes feront après moi… Une bonne soupe, une omelette conséquente, un yaourt et une pomme. Simple mais copieux. Ça remplit bien le corps et ça réchauffe. Ensuite vite au lit pour une bonne nuit de sommeil.

Réveil maussade, comme le temps. J’avais espéré le même temps qu’hier, pensant que le vrai printemps était enfin arrivé. Il faudra attendre encore un peu. Par chance, pas de pluie, seulement un vent assez soutenu pour faire s’envoler mon beau chapeau. Je dois donc l’attacher sur ma tête. Il me tient chaud.

Hier, mes hôtes sont venus me chercher sur la place de l’église de Saint Michel Le Cloucq car ils résident à Fontenay le Comte. Je suis bien chanceux sur ce coup-là car je gagne 5km sur l’étape qui normalement devait faire plus de 30km. Donc je démarre une marche d’environ 25km. C’est pas si mal… Pas de relief, ce sera tout plat car je suis, sur tout l’itinéraire, le cours de la rivière Vendée qui a donné son nom au département.

Le départ est donc au centre de Fontenay où résident mes logeurs. Passage par la superette pour l’avitaillement du midi et descente vers les rives de la Vendée pour attraper le chemin de halage coté rive droite. Quelques kilomètres plus loin, je passe une passerelle qui m’amène vers l’autre rive que je ne quitterais plus de la journée.

C’est une journée assez monotone à vrai dire. Pas de grosse difficulté, pas de côte bien raide, pas de descente vertigineuse. Tout au plus quelques passages bien boueux et glissants du fait de la proximité de la rivière. Ce n’est pas désagréable mais plutôt uniforme, même le paysage alentour est plat. De grandes parcelles cultivées. Je remarque que la terre est très foncée, elle doit être bien riche. D’ailleurs, les cultures semblent bien grasses. C’est joli !

A mi-parcours, je me trouve dans un village agrémenté d’une petite église récemment rénovée très coquette. Il s’y trouve deux bancs en pierre qui feront mon affaire pour le déjeuner. Je m’installe donc, cette fois sans étaler ma nappe écossaise… dès fois que… Et là j’entends les pas précipités, des klaxons, je vois passer une mariée courant derrière son déjà/futur époux… je me dis aie, ils vont célébrer leur mariage religieux et moi je casse la croute juste devant l’entrée !! Mais visiblement ce n’était pas à l’église qu’ils courraient mais plutôt à la mairie un peu plus loin.

Je termine donc mon repas, vais remplir ma gourde au robinet dans le cimetière à coté de l’église et reprends la route. Pas grand-chose à dire si ce n’est que la région a surement dû être assez riche dans le temps, on trouve trace de grands bâtiments en pierre pas toujours en état mais qui semble indiquer une certaine opulence passée. C’est aussi le cas de Fontenay le Comte. Cette ville a été le centre névralgique de la région jusqu’à ce que Napoléon ne fasse de Niort la ville principale lorsqu’il a institué le découpage de la France en départements.

Me voilà donc arrivé à L’Ile d’Elle charmant petit village au bord de la rivière. Une grande église qui trône tout en haut du bourg. Eh oui, seule montée de la journée mais c’est encore à la fin !

Mon hôte n’est pas encore là, il faut dire que j’ai fait plus vite que ce que je ne lui avait annoncé puisque je suis arrivé à 15h et lui avait annoncé un heure de plus. Je m’endurci surement… à moins que ce ne soit la platitude du trajet…

Et bien voilà pour aujourd’hui… à demain…





28 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 commento


jeannine.travers
16 mag 2021

Pas de commentaire aujourd'hui? dommage car ils agrémentent un peu ta route. Je suis persuadée que cela ne va pas t'empêcher de découvrir dame nature et églises- chapelles et autres constructions diverses pour notre grand plaisir aussi. Bonne route pour ce jour un peu ensoleillé pour toi, je te le souhaite.

Mi piace
Post: Blog2 Post
bottom of page