top of page
  • Photo du rédacteurChristian

Etape 13 : St Privas d'Allier - Saugues

Dernière mise à jour : 12 juin 2022

Très bonne nuit après un bon diner bien local, à base de lentilles et de saucisses. Une petite soupe en entrée, fromages locaux et un bon gâteau aux myrtilles genre muffin, un vrai régal. Ensuite, au lit pour récupérer de la première journée de marche.

Réveil aux aurores, 6h moins le quart, le temps de faire la toilette, le sac et prêt pour le petit déjeuner à 7h tapante. William, notre hôte, nous attend et nous a préparé une belle table. Son humeur joviale et son ton plein d’humour nous met tout de suite en forme. Encore une belle rencontre du chemin. En tout cas si vous randonnez par-là, n’hésitez pas à vous arrêter chez lui. Vous ne pouvez pas le manquer, il est juste sur le chemin en plein milieu de St Privas d’Allier, faite un stop au « Gîte Accueil des Randonneurs », il vous trouvera toujours une petite place. Après ce petit déjeuner, un au revoir ponctué d’un « bon chemin », je me lance dans la petite descente qui m’emmène au dehors de St Privas.

La journée s’annonce belle et même chaude. Je ne ferais pas la même bêtise qu’hier, j’enfile tout de suite mon galure de randonneur. Au bout de la descente, je traverse un superbe pont de Gustave Eiffel. Il semble qu’il ait pas mal œuvré dans le coin, nous ne sommes pas loin de Garabit et de son viaduc ferroviaire en fer.

Juste après le pont, les hostilités commencent… le parcours d’aujourd’hui est plutôt sportif… une montée assez pentue puis une descente idem pour atteindre Monistrol d’Allier. Je m’y suis arrêté pour prendre un café au bistrot sur le chemin. Ça descend encore après le passage de ce village. Mais bien sûr, la remontée ne se fait pas attendre. Et elle est là encore assez pentue mais surtout longue, 4 kilomètres interminables. Je me suis remis au petit pas… merci Pablo ! Et comme je n’ai pas encore perdu le poids que j’ai repris depuis le retour de l’aventure 2021, et bine je recommence à m’arrêter tous les 100m, le temps de laisser le rythme cardiaque encaisser la montée des 140k du bonhomme et du sac… Surtout que j’ai fait le plein d’eau en prévision de la chaleur, 3,5litres entre la poche à eau et la gourde. Ceci dit, je ne le regrette pas car cela ne m’a pas suffit. Heureusement qu’il y avait des points d’eau sur le parcours.

Arrivé en haut de la grande côte, environ à mi-parcours, un point d’eau… j’ai mis la tête sous l’eau pour descendre les neurones en température… Du coup, je me suis installé pour un petit en-cas qui m’a servi de repas du midi. Je n’avais que deux pommes et quelques amandes, très bien pour ma ligne. A vrai dire, je n’ai pas senti la faim. Surement que les lentilles d’hier soir m’ont suffisamment calé.

Redémarrage pour la partie plus cool de l’étape, un faux plat presque jusqu’à l’arrivée. Je dis presque parce qu’il faut malheureusement descendre du plateau avant d’arriver à Saugues, et comme la ville est construite sur une petite colline, et bien, il faut ensuite remonter un peu… Bon il est temps que ça s’arrête, il est tout de même 16h, c’est long cette étape j’ai décollé à 8h ce matin de chez William.

Je rentre dans le village, aperçois une épicerie bio… je fais donc mes emplettes pour le repas de ce soir et celui de demain midi. Aie… je craque pour un petit pot de sorbet fait maison… tout petit le pot… hum…après tous ces efforts, c’est un vrai délice !

J’arrive à mon gîte communal refuge pèlerin. J’ai auparavant, reçu les codes d’accès parce qu’il n’y a personne pour accueillir les clients. Je repère ma chambre, un lit disponible et je m’installe. Une bonne douche pour éliminer toute la sueur de la journée et j’enchaîne sur le lavage des vêtements, enfin juste le t-shirt et le sous-vêtement… je pantalon attendra une pause plus longue. Ensuite, je m’attèle à la rédaction du post d’aujourd’hui. Il me restera à trouver un peu de réseau pour télécharger les photos sur le blog et j’airais fini mes exercices pour aujourd’hui.

Je pense que la nuit va être agitée, j’ai déjà des crampes un peu partout même au poignet !! C’est pour dire. Je vais prendre quelques cachets homéopathiques pour tenter de calmer ça. Sans compter les coups de soleil d’hier qui chauffent !!

Bon allez, il faut aller dormir quand même…

A demain si vous le voulez bien…






22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2 Post
bottom of page