top of page
  • Photo du rédacteurChristian

Etape 12: Vendrennes - Chantonnay

Aie aie la météo... Il était annoncé de la pluie et bien il y en a eu. Après une nuit de déluge et de vent fort, j'avais bien des craintes pour aujourd'hui. Finalement je trouve que je m'en sors bien car s'il a fallu marcher toute la matinée avec le poncho, j'ai quand même pu découvrir la tête un peu, en particulier dans les sous bois car bien protégé par les grandes masses des arbres.

J'ai découvert l'autoroute des marcheurs... incroyable, un chemin de près de cinq kilomètres sous les arbres, entièrement recarrossé par un paysan surement. Large et bien décapé... trop peut-être, la terre lissé par la lame de la niveleuse m'a valu quelques glissades, heureusement sans chute ... Ce sera surement très agréable cet été par temps bien sec.

Ceci dit, le dénivelé de la trace ne m'a pas paru trop difficile. Est-ce les muscles des cuisses qui commencent à résister ? Tant mieux. Ca augure d'étapes moins éreintantes lorsqu'il faudra réellement monter des côtes.

Aujourd'hui, j'ai beaucoup donné dans l'allée boisée. Mais aussi quelques portions dégagées à travers champs, un petit lac et quelques belles demeures, tel ce château dominant son bel étang.

Des vestiges de routes qui ont du être bien fréquentées alors que nous ne connaissions pas encore les autoroutes et autres voies rapides. Avec elles, de vieux ponts improbables. J'ai même vu un pont sur mon chemin de terre qui enjambait un autre chemin de terre. Souvenir d'un temps où marcher semblait être le quotidien !

Surprise, j'ai rencontré mes premiers camarades pèlerins. un couple venant d'Anjou qui s'aventure jusqu'à St Jacques. Ils suivaient les coquilles bleues, fléchage du chemin jacquaire, et semblait avoir parfois quelques détours impromptus à assumer car sans GPS ni outil de randonnée... c'est sans filet ! Ils allaient, comme moi, à Chantonnay ce soir. Nous nous sommes suivi un temps mais leur allure ne me convenait pas et je les ai donc laissé pour filer de l'avant. Je ne les ai pas revus. Peut-être plus loin lors d'une prochaine étape..

L'itinéraire passait par deux villages aujourd'hui. Le premier, Mouchant, est la commune où est enterré le Tigre: Georges Clémenceau. Je me souvenais qu'il n'était pas enterré à Paris où dans un site National mais j'avoue ma surprise de voir ce panneau au détour d'une rue.

C'est dans ce village situé à mi-parcours que je décidais de m'installer pour le déjeuner. Heureusement la pluie avait cessée depuis peu et je pouvais installer ma table écossaise. Même rituel pour laisser respirer les pieds. Par contre, toujours pas de sieste, vu la météo instable et le vent qui donnait pas mal de fraicheur au fond de l'air. Je n'ai donc pas trainé.

Le second village, Saint-Vincent-Sterlange, plus anecdotique, assez proche de Chantonnay, ne m'a paru être qu'un crochet indispensable pour attraper la très longue ligne droite bocagère. C'est aussi au détour d'une rue que je tombais en arrêt devant ces deux adorables chatons dans leur couffins à la fenêtre qui regardaient passer le pèlerin. J'ai eu une petite pensée pour ma douce Hannah et hop dans la boite !

Longue ligne droite, disais-je, absolument interminable mais tellement plus agréable qu'un bord de route. Un chemin de terre de sept long kilomètres (normal, ce sont les derniers...) tout droit. Bordé de beaux arbres comme un abri pour se promener protégé des vents et même un peu de la pluie. Parce que celle là que je pensait remisée pour la journée tout comme mon poncho, a fait sa réapparition, tout comme mon poncho !!

Le marcheur orange fluo a donc reparu pour les derniers kilomètres avant l'entrée dans Chantonnay et l'arrivée dans mon logement de la nuit.

Finalement, j'aurais fait cette étape relativement rapidement (départ 8h30 - arrivée 15h30) et sans vraiment souffrir des pieds comme les jours passés. Serait-ce de bonne augure pour la suite... attendons avant de déborder d'optimisme... Demain pourrait être un autre jour !

Magnifique hébergement, après le cabanon du camping d'hier où j'ai eu un peu peur que la tempête qui soufflait m'emporte avec elle... L'appartement d'aujourd'hui est superbe, spacieux, douillet, chaleureux. Pour un peu, je m'installerais !!

Mais non demain c'est l'Ascension, mais ce n'est pas férié pour le marcheur que je suis.

Donc je vous dis à tous à demain et bon repos.



39 vues3 commentaires

Posts récents

Voir tout

3 comentários


simon Trolet
simon Trolet
13 de mai. de 2021

C'est la routine de marché qui s'installe durablement mon papa, maintenant que le bonhomme est lancé rien ne peut plus l'arrêter 🥰

Gros bisous je pense fort à toi !

Curtir

travers.d
12 de mai. de 2021

Ici aussi il pleut ... et c'est bien agréable de te lire et de te suivre à distance.

Bravo pour cette étape numéro 12 effectuée le 12 mai, comme sur le plan ! Et content d'apprendre que la santé de tes pieds s'améliore

Nous aurons une pensée pour toi demain midi : nous nous retrouvons avec les enfants pour un BBQ Travers organisé par Tifenn

Bonne route demain ... en espérant moins de pluie !

Daniel

Curtir
Christian Trolet
Christian Trolet
12 de mai. de 2021
Respondendo a

Grand mervi pour ton message. Ca fait du bien tous vos messages de soutien. Demain lors de ma pause midi, je boirais une grande goulée d'eau à votre santé, les doigts de pieds en éventail... Bon bbq à vous.


Curtir
Post: Blog2 Post
bottom of page