top of page
  • Photo du rédacteurChristian

Etape 10: Clisson - Saint Georges de Montaigu

Difficile de reprendre la route après cette magnifique pause familiale. Câliner et bien profiter de tout le monde avant de reprendre les bâtons... pas si simple. De grosses embrassades et me voilà parti avec ma douce Véro qui me fait rattraper le planning en me poussant jusqu'à Clisson.

Début du chemin Vendéen. Au passage un petit cliché au pied d'un rempart, vestige de la superbe bastide moyenâgeuse bâtie par Olivier de Clisson grand connétable de France du temps de Charles VI.et de Du Guesclin, son ami.

Une nouvelle séparation d'avec a douce, et celle-ci pour un bien long moment. Peut-être un point de rencontre à Capbreton? Nous le saurons sur place.

Voilà donc le sac bien calé sur le dos, il, est 9h, je me relance d'un bon pas, Pas bien loin parce que comme prévu, il se met à pleuvoir. J'avais esquivé le poncho pour les premières foulées mais les gouttes plutôt agressives, m'ont rappelées à l'ordre. C'est donc dit, je marcherais sous la pluie aujourd'hui. En définitive, le temps s'est avéré très changeant jusqu'en début d'après midi où le soleil s'est imposé avec somme toute pas mal de vent.

La navigation a été vraiment simple. Cette fois-ci pas d'initiatives hasardeuses, j'ai suivi GPS comme son ombre et on s'est bien débrouillé tous les deux.

Démarrage par un petit crochet "prévu" par une petite grotte et une Vierge Marie. De nombreux calvaires, fort utiles parce là pas miette d'un banc voire d'u gros caillou pour se poser deux minutes. Des sous bois ombragés dans lesquels marcher est un vrai délice tant le sol moitié terre, moitié tourbe est doux à mes pieds endoloris.

A midi, pause déjeuner. Je me dégotte un petit coin d'herbe où étaler le tapis de pause. je déchausse, déchaussette, et commence à manger le bon repas préparé par mon petit Kérian hier après-midi. Quel délice ! Mais là, patatras, la pluie qui avait disparu depuis un bon moment revient par un gros nuage gris qui s'installe au dessus de mon tapis.

Vite je mets tous à l'abri et ressort le poncho pour l'étaler en mode bâche. Ca a bien duré 15minutes et puis le soleil est revenu, j'ai pu terminer ma salade et manger mes pommes. Cependant, je n'ai pas trainé, la sieste ce n'est pas pour aujourd'hui !! De gros nuages s'amoncelant et se dirigeant vers moi, je me suis vite rééquipé pour repartir avant d'être mouillé. Fausse alerte, finalement, le soleil a gagné.

J'ai pu ainsi, profiter de paysages champêtres de toute beauté, un grand champ de fleurs bleues ... C'est joli mais qu'est-ce donc ?

Après avoir dépassé Montaigu et à l'approche de St Georges, j'ai du résister pour ne pas me rouler dans la paille et plonger pour une petite sieste dans cette magnifique petite étable au bord du chemin.... Dommage que l'arrivée fut si proche, j'ai préféré le moelleux et la chaleur d'un bon lit. Mais sûr, un de ces jours, je vais la regretter ce petit havre de paix.

Donc bien que cette étape était moyennement longue, je m'en suis assez bien sorti. Bon, il y a toujours les pieds qui finissent pas être écrasés par le ,martellement répété de mon poids gargantuesque et me garantissent des fins de parcours quelque peu joyeux...

Terminé pour aujourd'hui, repas rapide dans la chambre d'hôtes et vite dodo car demain, c'est la plus longue étape de ce chemin Vendéen... aie aie aie !!

A demain à tous...





43 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2 Post
bottom of page