top of page
  • Photo du rédacteurChristian

Etape 1: Paris Notre Dame - Montgeron

Je me suis réveillé tôt ce matin, plutôt excité à l'idée de me lancer à nouveau sur les chemins. Pas de petit déjeuner car bien trop tôt pour le service de l'hôtel. Je me dis que je trouverais bien un troquet ouvert un Lundi de mai lendemain de fête du travail, pour déguster un bon petit déjeuner.

Je démarre à la sortie de l'hôtel en passant devant l'église de St Nicolas du Chardonnet... brrr... ces fondamentalistes, de quelque bord qu'ils soient, ils me donnent des frissons de rage... j'en vois une qui déjà s'engouffre dans l'église en se recouvrant les cheveux d'un foulard d'un autre temps...

En parcourant le net, j'avais lu que l'on pouvait obtenir un tampon pour sa Credential à une adresse dans une rue jouxtant la cathédrale. En effet, les travaux de restauration, suite au grand incendie, font que la cathédrale est inaccessible et tout autant, les services d'accueil des pèlerins. Aussi, bien que très matinal, je me dirige vers l'adresse indiquée. Pas de chance, personne au bout de l'interphone. Je n'ai su que le soir en regardant mes mails que la personne en charge de cet estampillage était en congés pour la semaine. Qu'à cela ne tienne, je m'oriente vers la Tour St Jacques. Avec un tel intitulé, je suis quasi sûr que je vais obtenir un vrai bon tampon. J'avise le jardinier qui est déjà actif de bonne heure et qui me confirme qu'il est bien la bonne personne avec un tampon tout à fait réglementaire pour la plus grande satisfaction du pèlerin que je suis. Je m'en repars donc avec un bô tampon calligraphié sur ma Credential !!

S'ensuit un parcours urbain pas des plus agréables passant par l'Hôtel de ville de Paris, les quais de Bercy, encore des rues puis un escalier... qui me mène jusqu'à une trouée verte des plus surprenantes en plein cœur de Paris. Je fais bien 2 à 3 km dans cette voie parcourue par des joggeurs mais aussi des Parisiens qui s'en vont travailler. Menant bon train quoique déjà mes orteils me chatouillent un peu, je me retrouve, après avoir passé le périphérique, en bordure de la pelouse de Reuilly et encore un peu plus loin, déjà dans les abords du bois de Vincennes. Donc, finalement, j'ai vu beaucoup de verdure pour une si grande ville... très surprenant. Je m'attendais à marcher dans des rues, des avenues, des boulevards... comme quoi, Paris réserve de belles surprises à qui sait prendre son temps.

Au pont de Charenton, je rejoins les bords de Seine pour une très très longue balade au bord de l'eau. J'y rencontre un bien drôle de pèlerin à plumes qui n'a pas trop gouté mon discours et à préféré s'envoler dès mon approche pourtant très courtoise. Il faut dire que campé au beau milieu du chemin, notre rencontre était inéluctable.

Plusieurs méandres et beaucoup de km plus loin, j'atteins l'entrée de Montgeron. Je ne suis pas encore arrivé car mon hébergement est à Yerres, donc encore 5km par une traversée de la forêt de Sénart. Heureusement que cette foret, j'ai pu y attendre l'heure de mon rendez-vous chez ma logeuse (18h). J'avoue qu'à ce moment là, mes pieds sont en feu, mes orteils me font bien mal et en constatant que j'ai largement débordé le kilométrage relevé au départ ce matin, je me dis que ce démarrage n'a rien d'une promenade de plaisir... j'espère qu'il en sera différemment demain après une bonne nuit de repos.

Je me retrouve à 18h sonnante devant mon hébergement de la nuit. Ma logeuse m'attend, me montre rapidement ma chambre et je m'empresse de me déchausser pour constater l'étendue des premiers dégats... ben c'est pas très joli... ongles bien noirs et ampoules tout autour... ça commence pas bien du tout ce parcours !!

Vite douche, soin des pieds, petite collation du soir et au lit pour un sommeil réparateur.

A demain pour la suite...





10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2 Post
bottom of page